Témoignages d’un autre genre

"L’emploi féminin se concentre aujourd’hui dans une douzaine de familles professionnelles sur un total de 87. Certaines professions sont particulièrement marquées par une désaffection des hommes. D’autres ne laissent aucune place aux femmes.

Le défi à relever est considérable : selon la DARES, il faudrait aujourd’hui qu’un peu plus de la moitié des personnes en poste change d’emploi pour atteindre un véritable équilibre des sexes dans les métiers.

Contrairement aux images d’Epinal, il n’y a qu’un tout petit nombre de métiers qui créent des contraintes physiques telles qu’ils ne peuvent être proposés qu’à des hommes. Et il est mille fois démontré que les aménagements ergonomiques indispensables à l'accueil de femmes dans certains métiers ou sur certains postes participent plus largement de l'amélioration des conditions de travail pour tous, et constituent in fine non pas un coût mais un facteur de performance.

La mixité ne pourra se faire si elle est conçue exclusivement comme un moyen de faire une place aux femmes dans les métiers actuellement réservés aux hommes. Elle doit dans le même mouvement conduire à ouvrir aux hommes des métiers perçus comme féminins.

Le poids des représentations s’avère être un obstacle majeur dans la poursuite d’une carrière qui corresponde aux envies et aux aspirations de chacune et de chacun".

Extrait de "PLATEFORME D’ACTIONS POUR LA MIXITE DES METIERS - 2014 : année de la mobilisation"

 

En 2017, FACE Corrèze, club d’entreprises socialement engagées dans la lutte contre l’exclusion et les discriminations, a souhaité, à travers l’exposition "Témoignages d’un autre genre" mettre en lumière des femmes et des hommes d’entreprises corréziennes qui exercent des métiers traditionnellement considérés comme "féminins" et "masculins" et par là-même, déconstruire les stéréotypes associés à ces métiers.

L’exposition, réalisée en partenariat avec l’IUT de Brive-la-Gaillarde, a été rendue possible grâce au soutien de la Délégation territoriale aux droits des femmes et à l’égalité-Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) et à la Région Nouvelle Aquitaine.

Les portraits et témoignages d’Aurélie, de Nathalie, de Yannick, d’Amélia, de Gérard, de Régis, de Sandrine et de Danièle, nous invitent à dépasser les stéréotypes concernant le sexe des métiers : une femme affûteuse, un homme directeur de crèche, une femme technicienne d’exploitation forestière…, autant de portraits qui peuvent ouvrir la voie à de nouvelles vocations, dénuées de représentations faussées.

nathalielaplagne

©yvesmathe


Nathalie Laplagne

Ouvrière d’entretien, Vinci Autoroutes, Ussac

"Je ne me sens pas du tout mise à part, même si je suis une femme."

yannick

©yvesmathe


Yannick Borie

Directeur de crèche, Agglomération de Brive

"Forcément, on a un accueil beaucoup plus naturel et chaleureux auprès des enfants, qui eux ne font aucune différence"

gerarddutreix

©yvesmathe


Gérard Dutreix

Aide à domicile, Latitude Services, Malemort

"C'est peut-être à ce prix-là, que la parité se fera un jour dans ces métiers."

amelialebre

©yvesmathe


Amélia Lèbre

Technicienne exploitation forestière, Comptoir des bois de Brive, Brive

"Quand j'ai commencé en bac pro, on me disait "toi tu n'as rien à faire là", alors que tout le monde peut le faire."

aurelielesourd

©yvesmathe


Aurélie Le Sourd

Manager Engineering, Photonis, Brive

"J’ai souvent été la seule fille en cours, ce qui n’était pas toujours évident, car il y avait parfois quelques remarques un peu sexistes de la part de certains professeurs."

regisgilbert

©yvesmathe


Régis Gilbert

Piqueur sur cuir, Maroquinerie des Orgues groupe Le Tanneur et Compagnie

"Quand j’ai annoncé à mon entourage que je travaillais sur une machine à coudre, au début les gens ont beaucoup souri."

sandrineniemec

©yvesmathe


Sandrine Niemec

Préparatrice noyaux, Constellium, Ussel

"Sur mon cv il était marqué que je faisais de la musculation, on a du me prendre pour une bodybuildeuse."

danielemadelmond

©yvesmathe


Danièle Madelmond

Affûteuse, Charal, Egletons

"Quand j'ai démarré cette activité, mon entourage, mes collègues étaient un peu sceptiques."

Un grand merci à Yannick Borie, Amélia Lèbre, Gérard Dutreix, Nathalie Laplagne, Aurélie Le Sourd, Régis Gilbert, Danièle Madelmond, Sandrine Niemec, d’avoir partagé leurs expériences à travers un appareil photo et un micro.

Merci à : La Communauté d’Agglomération de Brive, Comptoir des Bois de Brive, Constellium, Charal, Latitude Services, Maroquinerie des Orgues, Photonis, Vinci Autoroutes d’avoir participer à l’exposition. Merci aux étudiants de l’IUT Gestion des Entreprises et des Administration de Brive, Fatima Chaki, Simon Masmont, Grégoire Puyjalon et Emma Vincent, qui ont contribué à la réalisation de cette exposition.

Crédits :
Photographie : Yves Mathé
Prise de son : Agence Bad Monkey